Patrimoine Culturel et Historique

Raon l'Etape et ses environs, un fort patrimoine historique 

Deux villes de part et d'autre de la Meurthe, réunies après la Seconde Guerre Mondiale.

La commune actuelle est issue de la fusion en 1947, après les calamités de la Seconde Guerre mondiale, des deux communes sinistrées et dont les habitants restants étaient fortement encadrés par l'aide humanitaire, en particulier la Croix-Rouge suisse. L'adjoint Caquel faisant office de maire responsable de La Neuveville se demande s'il est bien raisonnable de reconstruire à grand frais dans un contexte économique morose la mairie rasée alors que celle de Raon-l'Étape est devenue trop importante pour une population également réduite et démunie. Il propose une fusion à vertu économique, qui est acceptée par les deux conseils et le préfet.


Les deux villes avaient été conçues idéalement à l'origine comme complémentaires, mais pourtant elles furent longtemps antagonistes et souvent rivales dans des champs d'activités économiques semblables. Il est important de fournir une double liste des maires de La Neuveville et de Raon-l'Étape, ne serait-ce que pour faire honneur aux deux communautés disparues. 


Le bourg de Raon a été fondé au XIIIe siècle sur le vieux champ de Rua, à proximité de la Plaine et de la Meurthe, dominée par le château de Beauregard, château reconstruit et embelli par Ferry III, duc de Lorraine. Cette terre était située sur le ban de l'abbaye de Moyenmoutier. Le duc de Lorraine, avoué de cette abbaye, contrôle les lieux de passage du sel et du blé vers la montagne et impose ses droits de péage et ses protections à proximité de la voie des Saulniers, la voie marchande alors la plus fréquentée franchissant le massif vers Saales et Sélestat.

La Neuveville lès Raon, sur la rive gauche de la Meurthe, est une création plus ancienne, au XIIe siècle, par une association du duc de Lorraine qui apporte protection et capitaux, et surtout des chanoines prémontrés d'Étival qui donnent le terrain et procurent le savoir-faire de leurs maîtres d'art et convers.  La croissance de la ville est rapide, et, alors que les moines blancs glissent vers une vie contemplative, l'administration ducale comprend qu'il faut prendre l'initiative de fonder Raon-l'Étape afin d'assurer la rupture de charge sur la rive droite qui se relient facilement à la montagne par l'axe marchand de la voie des Saulniers.

La Neuveville et son équipement portuaire passent petit à petit à la fin du XIVe siècle sous le seul contrôle ducal, tout en se démarquant farouchement de Raon-l'Étape par l'esprit d'indépendance de sa population.

Les deux villes qui restent modestes avec une population de l'ordre de quelques milliers d'habitants sont encore séparées par la rivière jusqu'à la fin du XIXe siècle. Mais elles ont été bien plus populeuses que la ville de Saint-Dié d'avant la fin du XVIIe siècle. Elles appartiennent alors au piémont lorrain des Vosges et Saint-Dié à la montagne.

Patrimoine culturel de Raon l'Etape

Les Tableaux du Salon de l'Hôtel de Ville.


Les onze tableaux classés aujourd'hui monuments historiques sont attribués à Nicolas de Mirbeck (1738), élève d'Eugène Girardet. Il peignit des toiles qui illustre la vie quotidienne dans la forêt vosgienne de l’abattage au commerce des bois dans la vallée de la Meurthe. En dehors du peintre, 5 propriétaires se sont succédé jusqu’à que la ville de Raon-l'Étape en fasse l’acquisition en 1927. 

Sur les onze tableaux qui ornent la salle d'honneur de l'hôtel de ville, six représentent un aspect particulier du flottage par trains de bois, de planches ou à bûches perdues. Cela illustre bien la place qu'a occupé cette activité artisanale dans la vie locale.

Les 12 Fontaines en Fonte.


« la porte des Vosges », compte depuis le XIXe  siècle une collection de douze fontaines en fonte. Luxueuses, elles font aujourd’hui le patrimoine de la ville et ont été installées à l’époque où la cité raonnaise était assez riche et jouissait d’une eau en abondance.

 
Basées sur la mode de l’époque, le style haussmannien, ces fontaines ont été réalisées par la fonderie d’art Ducel (à côté de Tours) et celle du Val d’Osne (Haute-Marne). Mises en place sur trente ans entre 1863 et 1893, elles ont commencé à être implantées au centre-ville avant de s’étendre dans les quartiers.

Ces aménagements visaient alors à améliorer la vie quotidienne, ainsi que multiplier les points d’eau pour lutter contre les incendies.

Les fresques du parcours "Ondes Urbaines".


Ici il s'agit de la première fresque réalisée par l’artiste français Primal, cette première fresque a été baptisée « Solstices », car sa réalisation a débuté le 21 juin 2021. 

L’œuvre est à découvrir sur l’une des façades donnant sur le square Joinard, non loin de la salle Beauregard. D’une surface de 130 m², elle représente un instant de fête avec comme élément central l’une des 12 fontaines de la commune, « L’Enfant ». 

D'autres fresques feront leur apparition sur des façades de la commune, avec une dernière œuvre, avec au cœur de la fresque, l'un des symboles de la ville de Raon l'Etape.

L'île Haüsermann et les maisons "bulles"

Classé monument historique en 2014, l'ensemble présente un cadre bucolique qui s'étend sur un terrain, bordé de saules, de 4100 m2 et encerclé par la rivière La Plaine.

Les 11 maisons bulle nichées sur une île de Raon-l’Étape, dans les Vosges, conçues par l'architecte suisse Pascal Haüsermann, en 1967, devraient de nouveau accueillir le public à l'été 2023, après moult péripéties.

La carrière de Trapp de Raon l'Etape.


Les trapps sont de très vastes plateaux des étendues continentales, constitués d'épais dépôts de roches basaltiques. Ils proviennent de panaches mantelliques qui se mettent en place sur les continents et forment de grandes provinces magmatiques.

La carrière de Trapp de Raon l'Etape est l'une des plus importantes de la région.
Notamment utilisés dans la construction, décoration mais surtout pour les voies ferrées.

>> Des visites guidées de l'exploitation de la carrière sont possibles.


Patrimoine historique

Le Pont Bailey

à venir

Le Col de la Chipotte

à venir

Visites guidées proposées par l'Office de Tourisme