Conseils Bien-Être

par la Nature

Quelques articles à lire...

Des médecins expliquent comment la randonnée change votre cerveau

Bien qu’il puisse sembler évident qu’une bonne randonnée dans la forêt ou la montagne peut purifier le corps et l’esprit, la science est en train de découvrir que la randonnée pourrait  réellement changer votre cerveau pour le mieux ! 

Marcher 30 min par jour : Les différents bienfaits soutenus par la science

Nous savons tous que l’exercice est essentiel pour la santé physique et mentale. En réalité, marcher 30 mn par jour est suffisant pour vous aider à vous sentir mieux et à renforcer votre santé, il n’est pas nécessaire de faire de longues sessions de sport pour en tirer des bénéfices. 

Ecothérapie : Les étonnants bienfaits de la nature

L'écothérapie est une approche de la santé mentale qui utilise les effets positifs de la nature pour améliorer le bien-être d'une personne...

Une étude indique que marcher 7 000 pas par jour améliore votre santé 

Selon une étude publiée le 3 septembre 2021 par JAMA Network, marcher 7 000 pas par jour apporte des avantages significatifs pour la santé. Un seuil plus facile à atteindre pour beaucoup que les 10 000 pas que l’on nous recommande de faire chaque jour. 

6 points d’acupression pour soulager le stress, l’anxiété, et plus encore...

L’ acupression est une pratique qui a été développée il y a longtemps, très longtemps, il y a plus de 5000 ans.

En fait, ses origines se trouvent en Asie, et depuis sa création, elle a été améliorée, maintes et maintes fois. 


"le mal à dit" = Maladie, le lien entre émotions et maladies...

Le point de vue yogique est de regarder le corps comme un instrument de développement spirituel.

Comme chaque instrument notre corps a ses propres règles et son langage. C’est seulement par l’ignorance que nous ne pouvons (ou ne voulons) pas entendre et comprendre ses messages. 

Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété...

Le corps humain est composé de nombreux os dont les mouvements sont essentiellement produits par des ligaments, des muscles, des articulations, et d’innombrables autres éléments mobiles qui composent votre corps, mais le plus important de tous: le muscle psoas major. On l’appelle parfois le « muscle de l’âme », car il est crucial pour stabiliser votre corps. 

Les bienfaits des épices


Bien au-delà de leurs qualités gustatives, les épices présentent de très nombreux bienfaits pour la santé, et font parfois l'objet d'une utilisation ancestrale pour leurs propriétés médicinales. 

Voici huit épices aux vertus surprenantes.

Le fenugrec

De la famille des légumineuses, on reconnaît au fenugrec une activité hypoglycémique et hypocholestérolémiante. En d’autres termes, il permettrait de réduire le taux de glycémie et de cholestérol dans le sang. On lui prête également des vertus stimulantes sur l’appétit et est notamment utilisé en infusion ou sous forme de compléments alimentaires dans le traitement de l’anorexie. Ses graines font l’objet d’une utilisation ancestrale afin d’apaiser les douleurs menstruelles, lutter contre les troubles hormonaux ou encore pour traiter la constipation en médecine traditionnelle ayurvédique.

 Les clous de girofle

Avec un taux de phénols élevé, les clous de girofle sont parmi les épices les plus riches en antioxydants. Ils participent donc à la lutte contre les radicaux libres responsables de l’oxydation et du vieillissement des cellules. Considérés comme “purificateurs”, les clous de girofle ont d’importantes propriétés antifongiques et anti-infectieuses. Germicides, ils ont également une bonne action cicatrisante. En infusion, ils permettraient d’améliorer le fonctionnement du système digestif.

Le piment de Cayenne

Les propriétés analgésiques du piment de Cayenne, dues à sa concentration en capsaïcine, sont utiles notamment pour soulager les douleurs de l’arthrite ou de l’arthrose. Contrairement à ce que pourrait laisser penser son goût très épicé, le piment de Cayenne stimule les enzymes digestives et permet ainsi de lutter contre les ulcères de l’estomac et les dommages gastriques causés par certains médicaments anti-inflammatoires. Riche en vitamines A et C, il favorise le renforcement des parois des vaisseaux sanguins.

Le poivre noir

Les baies de poivre noir seraient elle aussi un allié pour faciliter la digestion. En stimulant les papilles gustatives, elles transmettent un message à l’estomac permettant d’augmenter la sécrétion d’acide chlorhydrique, améliorant ainsi le processus digestif. En médecine ayurvédique, le poivre noir est utilisé pour calmer la toux. La pipérine qu’il contient ayant des vertus antibactériennes permettant de guérir la toux d’origine infectieuse.

La cannelle

Riche en polyphénols, la cannelle est parmi les 50 aliments les plus antioxydants selon une étude de l’American Journal Of Clinical Nutrition parue en 2006. Extrêmement riche en tanins dont l’action permet de resserrer les tissus, la consommation de cannelle améliore la résistance de l’organisme aux parasites. Elle participe au renforcement du système immunitaire notamment par sa richesse en fer et en manganèse et est recommandée en cas de grippes ou de problèmes broncho-pulmonaires. Chez l’homme, on lui prête également des vertus tonifiantes et aphrodisiaques.

La cardamome

Cette épice permettrait de diminuer certains symptômes prémenstruels tels que les crampes ou les sautes d’humeur. Elle s'inscrit dans de nombreuses pharmacopées à travers le monde. Dans la Rome antique, la cardamome était utilisée pour apaiser les troubles digestifs tels que les coliques, les flatulences ou les indigestions. En Égypte elle était mâchée pour blanchir les dents. En Inde, elle intervient dans le traitement des affections allant de l’asthme aux calculs rénaux en passant par l'asthénie ou les bronchites. 

Le curcuma

On attribue au curcuma des propriétés anti-cancéreuses du fait de sa concentration curcumine. Celle-ci, responsable de la couleur jaune de l'épice, aurait de puissants bienfaits anti-inflammatoires. Il est recommandé de le consommer en association au poivre, dont la pipérine favorise l’assimilation. Riche en vitamines A et C et en antioxydants, le curcuma aurait une action anti-inflammatoire et hépato-protectrice. En médecine traditionnelle ayurvédique, chinoise ou encore indonésienne, le curcuma est utilisé pour soigner de nombreux maux parmi lesquels, les maladies du foie, le rhume ou les problèmes digestifs.

Les graines de Chia

Dotées de propriétés nutritionnelles et culinaires exceptionnelles, leurs nombreux bienfaits sur l’organisme en font un superaliment et surtout, un produit à consommer plus régulièrement pour Maintenir une bonne santé intestinale, Faire le plein d’antioxydants, Aider à la perte de poids, Réguler le sommeil, Protéger et améliorer le système cardiovasculaire, Favoriser un bon fonctionnement du cerveau, Renforcer les os et les dents, Combattre naturellement le diabète, Améliorer l’endurance et Améliorer l’hydratation de la peau.

Voici quelques avantages pour la santé de quelques-unes des autres plantes et épices les plus populaires


- Le romarin, le curcuma, le gingembre et le basilic sont de puissants anti-inflammatoires.

- Le cumin, le curcuma, la sauge aident à lutter contre la démence.

- Le piment de Cayenne, le cumin, la coriandre et la cannelle aident à réguler l'insuline et la glycémie, ce qui facilite la perte de graisse.

- La citronnelle, la noix de muscade, les feuilles de laurier et le safran ont un effet calmant.

- L'ail, les graines de moutarde, l'aubépine, et la chicorée sont excellents pour le cœur.

- Le basilic et le thym aident votre peau à devenir plus souple et plus lisse.

- Le curcuma, l'ail, le basilic, la cannelle, le thym, le safran, l'ail et le gingembre stimulent le système immunitaire.

- La coriandre, le romarin, le piment de Cayenne, le piment et le poivre noir peuvent aider à bannir la dépression. 

3 exercices de relaxation rapide...

1/ Pratiquez le "balayage" :

Posez le bout des doigts de vos deux mains au milieu du front à la racine des cheveux. Concentrez-vous sur vos doigts. Puis, doucement, éloignez vos doigts vers les côtés comme si vous balayiez votre front. Quand vous êtes arrivé au bout du front, laissez vos doigts sortir de votre visage puis reposez-les au milieu. Faites cela trois fois au niveau du front en balayant de plus en plus énergiquement, puis descendez et refaites le même mouvement à la racine du nez (3 fois), sur les paupières (3 fois), sur les joues, la bouche, le menton, le cou.

2/ Adonnez-vous au "quick sauna" :

Frottez vos mains énergiquement l’une contre l’autre jusqu’à ce qu’elles chauffent. Ensuite posez la paume de vos mains sur vos paupières fermées. Respirez calmement jusqu’à ce que vos paumes soient refroidies.

 

3/ Pratiquez les auto-massages :

(à faire en inspirant et expirant doucement)

• Les tempes : posez le bout de l’index et du majeur de chaque côté du front sur les tempes. En exerçant une légère pression, faites de petits cercles d’avant en arrière sans bouger le bout des doigts : c’est la peau qui doit bouger légèrement. Deux cercles dans un sens et deux dans l’autre. Sentez au fur et à mesure vos paupières se détendre et aussi votre front. Observez le réchauffement de vos doigts.

• Le plexus : posez le bout des trois doigts (index, majeur, annulaire) sur le plexus (à l’endroit où les côtes s’écartent au milieu de votre thorax). En exerçant une légère pression, faites de petits cercles dans le sens des aiguilles d’une montre sans bouger le bout des doigts : c’est la peau qui doit bouger légèrement. Observez comment votre respiration se ralentit et comment votre corps se détend au niveau du diaphragme, des viscères et des poumons. 

7 Bienfaits de la micro-sieste

1) Les personnes fatiguées ont plus tendance à se jeter sur des aliments gras et sucrés. Être en forme et bien reposé peut donc vous aider à perdre du poids.

2) Faire une micro-sieste va améliorer votre concentration et votre mémoire.

3) Vous êtes plus productif après.

4) Vous avez meilleure mine.

5) Faire la sieste diminue le risque de crise cardiaque.

6) Vous êtes de meilleure humeur ! (Le manque de sommeil rend irritable).

7) Fermer les yeux quelques minutes réduit le niveau de stress et vous aide à vous détendre.

>> Bon à savoir :

Une micro-sieste ne doit pas durer plus de 20 minutes afin de ne pas tomber dans un sommeil profond. Alors n’oubliez pas de mettre un réveil ! 

Être en harmonie dans tout son être


Travailler son mental, son cœur, son esprit et son corps pour être en harmonie complète.

La permaculture, pour un jardin écologique


Comme l'a écrit Voltaire : "il faut cultiver son jardin" et même si pour lui, l'affirmation fut avant tout philosophique, elle n'en demeure pas moins vraie pour son bien être sous toutes ces formes.

Macérat de Pâquerettes.

- Bienfaits et utilisation : On retrouve largement la Pâquerette en France et son utilisation en médecine traditionnelle est reconnue pour soulager des hématomes, agir sur l'inflammation de plaies ou bien sur des rhumatismes. Afin d'extraire au maximum ses molécules actives, polyphénols en grande majorité, les fleurs de pâquerette sont macérées dans une huile végétale de tournesol. On obtient alors un macérât huileux aux multiples vertus : tonifiant, astringent, assouplissant et cicatrisant. Il est particulièrement utilisé pour raffermir la peau vieillissante ou bien soutenir les femmes enceintes pour qu'elles retrouvent tonus et fermeté. L'essayer c'est l'adopter !

Les étapes de la réalisation de son macérât huileux de bellis : comment procéder ?

Cueillez vos pâquerettes, la fleur uniquement sans la tige. Choisissez de préférence un lieu où les animaux de compagnie ne font pas leurs besoins…
Laissez-les sécher 1 à 2 jours au soleil, dans un plat, en évitant qu’elles se chevauchent. Placez les pâquerettes séchées dans le bocal. Recouvrez les d’huile de tournesol : il faut que l’huile arrive juste au-dessus des pâquerettes, et les recouvre complètement. Fermez bien le bocal. 

Thé spécial AKM

Ingrédients : 
Thé noir, Jus de citron, Gingembre, Cannelle

Dans une théière, faites bouillir de l'eau en y ajoutant tous les ingrédients, soit le jus d'un citron, un bâton de cannelle et un petit morceau de gingembre et rajouter du sucre selon vos goûts ou encore mieux, du bon miel de sapin à la place du sucre. Délicieux, tonique et bon pour le système immunitaire. À consommer sans modération !

SMOOTHIE AKM

Ingrédients :
1/2 L de lait, Noisettes en poudre (2 cás), 2 avocats bien mûrs, Sucre en poudre (2 cás)

Dans un blender, mettre tous les ingrédients ci-dessus, mixer et déguster bien frais ! 


Les bienfaits de la Flore Vosgienne...

La Bruyère.


La bruyère est en fleurs dans nos massifs montagneux vosgiens. Les bruyères regroupent plus de 800 espèces de plantes dicotylédones dans la famille des Éricacées. Les bruyères poussent surtout dans les sols siliceux. Ce sont tantôt des arbrisseaux ou des sous-arbrisseaux, tantôt de véritables arbustes. Disposées en grappes, les fleurs sont le plus souvent roses, parfois blanches (Erica arborea) ou verdâtres (Erica scoparia). On connaît deux genres appelés communément « bruyère » : Erica et le genre mono spécifique Calluna.

La bruyère vosgienne fait partie du genre Erica cinerea (bruyère cendrée) : c’est une bruyère à fleurs pourprées en grappes feuillées allongées, atteignant 50 cm de hauteur ; que l’on retrouve en Europe occidentale, jusqu’en Norvège.

La bruyère est une plante médicinale reconnue et largement utilisée. Elle est principalement consommée sous forme d’infusions ou de décoctions. Cette plante présente de nombreuses propriétés biologiques. C’est un diurétique et un anti-infectieux, constituant un allié de choix notamment pour les troubles urinaires. Selon l’Agence du médicament, Calluna vulgaris est traditionnellement utilisé pour favoriser l’élimination rénale de l’eau et comme adjuvant des cures de diurèse dans les troubles urinaires bénins. Mélangée avec du genêt, elle fut couramment utilisée contre les rhumatismes, mais également comme diurétique, pour son action sur les infections des voies urinaires, sur l’intestin. Elle est également utilisée contre l’insomnie.

La terre de bruyère : Un allié pour les jardiniers


La terre de bruyère est une terre issue de l’accumulation de matière organique peu active. Composée de silice, de carbonate de chaux, d’humus (ou de terreau lorsqu’elle est utilisée en culture), elle se forme de la décomposition de végétaux dans un sous-sol siliceux oligotrophe, typiquement la lande à bruyère et ajonc. Son utilité est d’apporter une acidité à la terre puisque son pH est < 5.

Le Chèvrefeuille.


 11 bienfaits étonnants du chèvrefeuille pour la santé


Le chèvrefeuille est une fleur parfumée de couleur orange. Les baies d’un fruit d’un bleu profond qui poussent en même temps que les fleurs peuvent parfois être toxiques… 

La famille du chèvrefeuille compte plus ou moins 200 espèces dont trois sont reconnues pour leurs bienfaits pour la santé et sont utilisées à des fins médicinales depuis longtemps : le chèvrefeuille bleu, le chèvrefeuille européen et le chèvrefeuille japonais. 
Accueillant des valeurs nutritives élevées, ces herbes sont normalement combinées avec d’autres herbes pour créer des boissons qui améliorent la santé. Les herbes qui font une excellente combinaison avec le chèvrefeuille comprennent le mûrier, la racine de gingembre, la barbotte, le chardon-Marie et l’échinacée.

Le chèvrefeuille cru ainsi que ses dérivés, comme le thé au chèvrefeuille et l’huile de chèvrefeuille sont connus pour avoir de grands bienfaits médicinaux et ont donc été utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise depuis des temps immémoriaux. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des avantages les plus importants du chèvrefeuille et de ses sous-produits pour la santé.

1. Soulagement des maux de tête :Les propriétés anti-inflammatoires et analgésiques innées du chèvrefeuille en font un merveilleux remède naturel pour guérir les maux de tête sévères. De plus, il s’avère également très efficace pour soulager diverses infections intestinales. Grâce à ses grands effets anti-inflammatoires.

2. Amélioration du traitement de l’immunité et de la fièvre :Le thé au chèvrefeuille grésillant, s’il est pris avec un peu de miel, peut aider à renforcer votre système immunitaire et vous aider à combattre plusieurs maladies saisonnières telles que le rhume et la grippe naturellement. De plus, il agit comme par magie pour soulager instantanément les fortes fièvres et soulager les maux de gorge et la toux.

3. Maintenir le taux de glycémie :L’aide dans le maintien des niveaux de sucre dans le sang est un autre attribut de santé le plus populaire de cette herbe étonnante.

4. Protection contre les infections virales et bactériennes :On croit que le thé au chèvrefeuille contient certains éléments qui favorisent l’élimination des germes responsables des infections causant la streptococcose, la tuberculose et la salmonellose.

5. Système respiratoire dégagé :Cette potion étonnante est également connue pour combattre les infections de la vessie et assurer le bon fonctionnement du système respiratoire.

6. Aromathérapie :L’huile extraite de cet arbuste à l’odeur douce est une excellente huile aromathérapeutique qui aide à soulager le stress mental et physique, vous laissant une sensation de calme et de tranquillité mentale.

7. Détoxifiant naturel :Cette huile merveilleuse est un nettoyant naturel et détoxifiant qui nettoie le foie humain comme nous en tant que corps du vent, de la chaleur et des toxines.

8. Avantages du chèvrefeuille pour la peau :Grâce à ses excellentes propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, l’huile de chèvrefeuille fait des merveilles pour soulager les éruptions cutanées, l’herbe à puce et les imperfections. En outre, il est également signalé qu’il offre un soulagement des coups de soleil et des brûlures mineures.

9. Gargarismes et rince-bouche :Les feuilles de chèvrefeuille ont de grandes capacités astringentes et peuvent donc être utilisées dans la préparation des gargarismes et des bains de bouche.

10. Système digestif sans problème :Les bourgeons de fleur de chèvrefeuille peuvent être utilisés efficacement pour traiter divers troubles digestifs. De plus, des recherches ont mis en évidence son rôle dans la prévention du cancer du sein.

11. Soulagement des nausées :Enfin, le thé au chèvrefeuille est très efficace pour les patients atteints d’hépatite C car il aide à réduire les nausées et les vomissements.
 
(Source : Remèdes de Grand-Mère)

L'Ortie.


Gare à vous si vous tombez ou touchez des orties, mais correctement préparée, cette plante, que l'on retrouve communément en forêt, vous fera une excellente infusion ou même une bonne soupe pour vous réchauffer les soirs d'hiver... Mais pas que ça !

Les autres vertus de l'ortie :


- Elle est riche en vitamines du groupe B, en vitamine E, en provitamine A, elle contient six fois plus de vitamine C que l’orange.
- un des végétaux les plus riches en protéines complètes (environ 8 g/100 g dans les feuilles fraîches).
- sa concentration en fer est également très intéressante, elle en contient presque deux fois plus que la viande de bœuf.
- sa forte teneur en antioxydants (des flavonoïdes), l’ortie booste également nos défenses immunitaires.
- sa forte concentration de potassium, de calcium (4 fois plus que le yaourt), de zinc, de magnésium, de manganèse, de silice. 
- un allié détox, reminéralisante, anti-inflammatoire.



+ Idées recettes express

- Pesto d’ortie :
Mixez 50 g de feuilles d’ortie fraîches, 25 g de parmesan râpé, 1 c. à s. de pignons de pins, 2 gousses d’ail et 5 cl d’huile d’olive. Salez et poivrez selon votre convenance.
- Potage d’ortie :
Faites revenir 2 oignons. Ajoutez 4 pommes de terre, 50 g de feuilles d’ortie séchée, du sel, du poivre. Ajoutez un litre d’eau, cuire 15 mn à ébullition. Mixez et dégustez !
- Omelette aux orties :
Fouettez 6 œufs avec le sel et le poivre. Ajoutez 200 g de feuilles d’ortie fondues, mélangez. Cuire 15 mn.



Le sapin.


- La résine du sapin et l’huile essentielle provenant de ses aiguilles ont de nombreux bienfaits thérapeutiques. Elles exercent une action anti-inflammatoire, antalgique (elles apaisent les douleurs), expectorante (elles dégagent les voies respiratoires), antispasmodique (elles préviennent les contractions musculaires involontaires), antiseptique (elles soignent les infections) et cicatrisante. Très appréciées des phytothérapeutes, elles sont utilisées pour prendre en charge les maladies inflammatoires des articulations (arthrite, rhumatismes), la toux, le mal de gorge, les rhumes, les bronchites, les sinusites, les douleurs abdominales et les douleurs nerveuses (névralgies). En gynécologie, le sapin est employé pour traiter les leucorrhées (pertes blanches), les candidoses (infections causées par des levures) et les prolapsus utérins (descente d’organes). Il permet aussi de soigner les plaies et les brûlures superficielles.


- L’huile essentielle de sapin est contre-indiquée pendant le premier trimestre de la grossesse. Il est préférable de la diluer dans un peu d’huile végétale pour réduire le risque d’irritation.
 Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

La mirabelle.

La brimbelle, la myrtille sauvage.

Les Pommes.


A Raon l'Etape, nous avons les Vergers de la Meurthe, qui sont entretenus par des bénévoles et qui récoltent également les pommes sur les pommiers de ce verger vosgien.


La fraise des bois.


Le long de certains chemins forestiers dans les massifs qui entourent Raon l'Etape, il n'est pas rare de trouver des fraises des bois aussi bonnes que petites !

Petit fruit rouge apprécié de tous. Crue ou cuisinée elle a, en plus de son bon goût, de nombreux bienfaits pour la santé.

- Les fraises bio, plus riches en anti-oxydants ?

Des chercheurs de l'Université de Washington en 2010 ont étudié des sols d'exploitations de fraises non biologiques et biologiques en Californie : ils en ont conclu que les fraises issues d'exploitations biologiques avaient une durée de vie plus grande et une meilleure matière sèche. Les fraises bio auraient également un taux d'anti-oxydants, d'acides ascorbiques et de composés phénoliques supérieurs à celui des fraises exploitées sur une ferme non biologique.

- Des fraises pour prévenir le cancer :

La vitamine C, présente en grande quantité dans les fraises, est un anti-oxydant qui participe à prévenir le développement d'un cancer. Tout comme l'acide ellagique (un polyphénol anti-oxydant), également présent en grande quantité dans le fruit, qui aurait également des propriétés similaires.
Différentes études pointent l'efficacité de la fraise dans la prévention de certains cancers ; par exemple, une étude de l'Université de l'Ohio datée de 2011 pointe son efficacité contre le cancer de l’œsophage.

- Les fraises, pour prévenir les maladies cardio-vasculaires :

Les maladies cardiovasculaires sont, selon l'OMS, la première cause de décès au monde. Les polyphénols présents dans la fraise permettraient d'empêcher le développement de plaques de lipides dans les artères.
Une consommation régulière de fraises, sous différentes formes (crues, surgelées, lyophilisées...) permettrait de réduire significativement le risque d'infarctus.

- Les fraises, bonnes pour les yeux :

Les anti-oxydants et la vitamine C présents dans la fraise aideraient à prévenir la formation de la cataracte, qui peut parfois mener à la cécité. Ces deux composants renforceraient la cornée et la rétine de l'oeil.

Le Miel.


Dans les Vosges, vous n'échapperez pas au miel de Sapin avec sa belle couleur ambrée et son goût incomparable...

Mais quels en sont les bienfaits sur la santé ?

Le Houx.


Plante druidique, citée aussi dans la bible, le houx est considéré comme une plante protectrice en phytothérapie, notamment contre la fièvre ou comme antirhumatismal. Il est surtout connu et utilisé aujourd'hui sous sa forme d'élixir de Bach pour canaliser les émotions fortes.

Si comme moi, vous vous interrogez, voilà la version chrétienne de l’histoire telle que la raconte le Nouveau Testament. Pourchassés par les soldats d’Hérode, Joseph, Marie et Jésus trouvèrent refuge derrière un houx. À l’approche d’un soldat, la plante étendit ses branches pour les cacher. Marie aurait alors béni le houx en lui conférant la capacité à rester vert toute l’année.

Le houx, incontournable pour les druides
Toutefois, le houx plonge surtout ses racines hors de la religion chrétienne. De nombreux rites religieux existaient autour du houx, bien avant Jésus, chez les Gaulois notamment. Les druides vénéraient particulièrement cet arbre qui figurait en bonne place parmi les sept arbres sacrés de leur bosquet. Il était l’arbre de Taranis, dieu de la foudre, le 8e arbre de l’alphabet druidique. Chez les Celtes, le mois du houx correspondait à la période du 8 juillet au 4 août.

Mais il continuait d’exercer son influence les mois suivant et se partageait avec le chêne les deux grandes saisons de l’année. Fins observateurs, les druides avaient sans doute remarqué que le houx s’accroche souvent au chêne, qu’ils vénéraient par-dessus tout… Une légende galloise d’inspiration druidique prétend que chaque année, le chevalier solaire du Chêne combat le chevalier lunaire du Houx le jour du 1er mai, lors de la fête de Beltaine. Le chevalier du Houx l’emporte toujours mais, magnanime, épargne son rival en échange de la couronne…

Le houx a, il est vrai, quelque chose d’exceptionnel. Jeune, il forme des buissons impénétrables avec ses feuilles hérissées et incurvées dans toutes les directions et un enchevêtrement de branches qui interdit tout accès. Mais avec le temps (il peut dépasser les 300 ans), les troncs dispersés des jeunes sujets fusionnent pour donner un grand arbre dont les branches se déploient et s'évasent suffisamment pour créer un espace intérieur dans lequel se glisser.

Autre particularité, ses feuilles luisantes et hérissées d'épines évoluent vers une forme plus terne et surtout plus lisse lorsqu’il est plus âgé. Il nous rappelle qu'un processus d'évolution se produit aussi à l'intérieur de nous au fil des années, qui nous permet d'atteindre la paix intérieure à mesure que nous pacifions nos émotions. Enfin, et c’est sans doute ce qui avait fasciné les druides, c’est à la fois un poison et un remède.

Un protecteur qui n'en a pas l'air :

Peu utilisé de nos jours, sans doute en raison de la toxicité de ses fruits, le houx gagne à être redécouvert car les vertus de ses feuilles et de son écorce sont multiples et puissantes. C’est un excellent tonique réputé non seulement pour ses propriétés diurétiques et laxatives mais aussi antispasmodiques et fébrifuges.

Contre les fièvres intermittentes, il existe d’ailleurs un remède populaire, le « vin de houx » : laissez macérer les feuilles hachées dans l’alcool et complétez de vin blanc. Le houx est surtout un très bon antirhumatismal. Le Dr Jean Valnet conseillait ainsi d’utiliser les feuilles en décoction, à raison d’une cuillerée à soupe par tasse, de laisser bouillir 2 minutes et d’infuser 10 minutes. Pour de bons résultats, il préconisait de boire 2 à 3 tasses par jour, entre les repas.

Une fleur de Bach contre la colère :

C’est encore un des élixirs floraux du Dr Bach. Au mois de mai, des grappes de petites fleurs blanches délicatement parfumées jaillissent au cœur des feuilles de l'année. Elles sont recueillies pour fabriquer un élixir floral. Selon le Dr Bach, le houx (Holly en anglais) transforme les émotions fortes de la colère, la rage, la haine, l'envie et la jalousie en amour universel et "il nous protège de tout ce qui n'est pas amour".

Alors, quand vous décorerez votre table de Noël de branches de houx, mettez de côté, pour un instant, son caractère décoratif, voyez-le comme un lien entre les rites druidiques et la tradition chrétienne, un lien entre la jeunesse naïve et impulsive des enfants et la sagesse protectrice des grands-parents. Un transformateur qui convertit la colère en amour.

(Source : plantes-et-santé.fr)

L'eau de bouleau.


Le printemps est la saison de la récolte de la sève de bouleau, un nectar naturel qui a bien des vertus pour nous aider à sortir de l’hiver. Cette sève reminélarise et stimule le fonctionnement de l'organisme en douceur.

La sève est le liquide nourricier du bouleau qui remontent le tronc pour nourrir les bourgeons les feuilles. Extraite du tronc d’arbre, la sève de bouleau se récolte au printemps lorsque la nature se réveille.

Une potion magique DRAINANTE :

La sève de bouleau est une cure de printemps de prédilection pour ceux qui souhaitent éliminer les toxines accumulées pendant l’hiver. Grâce à ses propriétés drainantes et diurétiques, elle favorise l’élimination des déchets organiques comme l’acide urique, qui, en trop grande quantité dans le sang, engendre du cholestérol et de l’hypertension artérielle.

Ses bienfaits dépuratifs sont également reconnus pour améliorer les problèmes de peau (acné, eczéma) souvent liés aux reins saturés de toxines. La sève de bouleau a également prouvé ses bienfaits pour apaiser les troubles urinaires et les rhumatismes. Grâce à ses vertus drainantes, elle stimule le fonctionnement des organes dits “émonctoires” dont la fonction est d’éliminer les déchets de l’organisme, soit le foie, les reins, le pancréas et la peau. Bonne nouvelle pour nous, mesdames, elle contribue aussi à l’atténuation progressive de la cellulite.

Une cure de MINÉRAUX :

Riche en minéraux et en oligo-éléments, elle nous aide à recharger les batteries au sortir de l’hiver. Le magnésium et le lithium rééquilibrent l’humeur et font disparaître les petites baisses de moral hivernales. Le calcium et le phosphore renforcent les os et les dents tandis que le silicium protège les articulation et préserve de l’ostéroporose. Quant au potassium, il rééquilibre le rythme cardiaque et régule la circulation sanguine. Enfin, la vitamine C et le sélénium sont des antioxydants qui luttent naturellement contre le stress oxydatif et préservent les cellules du vieillissement prématuré. Une potion magique on vous dit !

Comment la consommer ?

Pour bénéficier de tous ses bienfaits, vous pouvez la consommer en cure d’une à trois semaines afin de reminéraliser et de régénérer l’organisme. Elle stimulera également votre métabolisme grâce à ses vertus antioxydantes et ses vitamines. Consommée fraîche et à jeun le matin, elle convient parfaitement à la réhydratation du corps et se conserve facilement au réfrigérateur pendant 3 semaines.

Sève et jus de BOULEAU :

La sève de bouleau est un liquide blanc proche de l’eau. Elle est obtenue par extraction au niveau du tronc de l’arbre et est généralement récoltée en mars lors de la montée de la sève. Elle se consomme fraîche et naturelle. Elle n’est donc disponible qu’au printemps bien que quelques marques la pasteurisent désormais pour la consommer à d’autres moments de l’année. À noter, elle a un goût particulier qui ne ravit pas tous les palais.

Moins cher, le jus de bouleau est obtenu à partir des feuilles de l’arbre et est moins riche en minéraux que la sève. Il se présente sous forme de concentré à diluer dans l’eau et a un goût beaucoup plus terreux.

(Source : bioalaune.com

Les bienfaits de la flore d'ailleurs...

Réflexologies et Points du corps

Je suis aussi à votre service pour : 


📌 Vous aider dans votre développement personnel ou professionnel.

📌 Vous aider dans la création de site Web ou page Facebook.

📌 Partagez et discutez sur la Spiritualité.